Le tonkinois, dit le « siamois doré »


C’est en 1930 qu’apparaît ce croisement entre le siamois et le burmese (ou encore le birman) qui mettra longtemps à être reconnu comme race à part entière. On pense cependant qu’il existe depuis bien plus longtemps, puisque siamois et burmeses provenant du même pays, ont pu se reproduire ensemble sans problème depuis des siècles.

Cette race, semble bien plus connue aux Etats-Unis (sous le nom de tonkinese, également surnommé le tonk).

Voici ce qu’en dit l’AFAS :

Issu initialement de mariages entre le siamois et le burmese, le tonkinois a longtemps été considéré uniquement comme un hybride (« croisement entre 2 races ») chez lequel seules les couleurs « mink » étaient dignes d’intérêt.

Ultérieurement, il a été reconnu comme une race à part entière, avec un standard bien précis et 3 types de couleurs possibles : colourpoint (comme le siamois), sépia (comme le burmese) et mink.

Compte tenu des effectifs réduits de la race, les mariages avec le siamois (et balinais) d’une part et le burmese (et tiffany sépia) d’autre part, restent autorisés.

Le tonkinois existe en version poil mi long, parfois appelé tibétain.

Pour illustrer ce billet, je vous propose une photo de Meika, a Blue Mink Tonkinese Cat par LeAnn Silberman :

Enfin, pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur les sites de Veterinet.net, de PassionChats et du CFAINC.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :