Daphné cultive les champignons !


Cet après-midi, le rendez-vous était pris pour la visite inaugurale chez le vétérinaire. Au menu, si la demoiselle le voulait bien : vaccins, papiers, puçage et contrôle de « routine »…

Sauf que, cela fait maintenant quelques jours que nous remarquons qu’à trois endroits (extérieur de l’oreille gauche, sommet du crâne et queue), Daphné présente de petites plaies rondes qui ne s’arrangent pas avec les jours qui passent ; les poils tombent et l’épiderme est bien irrité, pauvre petite.

Par contre, aucune démangeaison, mais une sensibilité exacerbée (probablement aussi un peu douloureux).

Craignant un gale ou quelque chose de cet ordre (acariens, parasites, etc.), j’ai tenté de prodiguer les premiers soins afin d’éviter que cela se dégrade, mais d’après les premières constatations de notre vétérinaire, il s’agirait plutôt d’un champignon.

Cèpe, bolet, allez savoir, dans tous les cas, le vétérinaire (toujours fort aimable et d’un tact certain) m’a recommandée de « bien me laver et tous les jours » car la gentille chose est autant transmissible aux proches à quatre pattes, qu’à ceux qui n’en n’ont que deux !

D’après mes lectures (que je vous recommande vivement, les guides du châton, et notamment celui consacré aux parasites externes, proposés par Frontline®), il s’agirait du champignon suivant, tout simplement responsable de la teigne :

Microsporum canis, agent de la teigne du chat est facilement transmis au propriétaire. Il provoque l’apparition de lésions circulaires sur la peau appelées « herpès circiné », le plus souvent sur les avant-bras, le visage ou le cou.

Étrangement, à aucun moment, le vétérinaire ne l’a cité, bien que très couramment répandue (j’aurais ainsi fait le rapprochement plus facilement).

Pour le moment, il a mis en culture plusieurs prélèvements effectués aux trois endroits cités, il a administré un vermifuge à Daphné et attend le résultat de l’incubation (une dizaine de jours m’a-t’il dit) pour aller plus en avant. Je dois aussi faire ingurgiter aux trois un antiparasite sous forme de pipette, ce soir.

Anecdote au passage découverte au fil de mes recherches, les champignons noirs asiatiques souvent conditionnés sous forme déshydratée s’appellent des « oreilles de chat »…

1 Response so far »


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :