Extraits du Chat huppé (10)


Robert Merle (extrait de ce livre) :

Que l’on ne s’y trompe toutefois pas, le vrai chat de la maison ne s’appelle pas Robert, mais Aurence. Aurence parce qu’il a la couleur du sable du désert et que Frédéric, le fils de Robert, s’est inspiré, pour le baptiser, d’un film qu’il venait de voir sur Laurence d’Arabie. Et comme il avait remarqué que les Arables, prenant le L pour un article, prononçaient Aurence, ce fut le nom de ce petit chat, moitié siamois moitié persan, et qui ne louche pas.

…/…

Ce n’était pas le premier chat de ma vie. Beaucoup avant lui. Je me souviens d’un siamois que j’aimais bien, avant-guerre, et qui est mort de tristesse. Parce qu’on l’avait coupé. Aujourd’hui, c’est étrange, les chats ne meurent plus de tristesse. C’était la mère de ma précédente épouse qui avait fait cela. J’ai toujours pensé qu’elle l’avait fait par haine des hommes. Elle l’avait fait en mon absence.

1 Response so far »

  1. 1

    […] Laville, jean-Yves Lormeau, Hilton Mc Connico, Lisette Malidor, Marcella Maltais, Claude Maupomé, Robert Merle, Claire Motte, Mouloudji, Rosemarie Muller, Paul Otchakovsky-Laurens, Pétillon, Claude Pinoteau, […]


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :