Halloween : frayeur féline


Copie de 2495021.1791505 par vous

Je dois vous raconter cette jolie histoire qui m’est arrivée pas plus tard que cette nuit, en rentrant d’un dîner (i.e. souper pour la traduction helvétique) bien arrosé sur Genève à… passée une heure du matin.

En garant la voiture dans le parking souterrain collectif, je vois une grosse bébête grise et noire pleine de poils, filer sous mes phares, et grimper sur les tuyaux et rails techniques qui longent les plafond du parking.

Ni une, ni deux, je vais voir et fais des : « Mimiiiii ! Loulou ! Tiiiiiite chose… ! » mais rien ne se montre.

Il est temps de rappeler que ce chat (car il s’agissait bien d’un chat) traînait déjà dans notre parking depuis minimum le matin, car il m’avait bien semblé voir quelque chose remuer. Il arrive en effet que les chats de notre résidence se réfugient là lorsque la porte automatique s’ouvre, mais ils savent également comment ne pas se retrouver enfermés.

Et puis celui là, à bien y regarder, je ne le connaissais pas ! Enfin, quoique…

Je file à la maison, câline les miens et attrape un sachet de bouchées dont je donne la moitié à mes bestiots qui hurlaient à la mort, mécontents de ne pouvoir y goûter, l’autre partie pour ce « Mimiiiii ! Loulou ! Tiiiiiite chose… ! ».

De retour dans le parking (toujours à 1 heure du matin), j’attrape une chaise en plastique d’un des voisins, la positionne et grimpe dessus avec le peu d’équilibre dont je disposais à cette heure avancée, et tend ce petit mais agréable repas à ce beau chat très poilu et… très très sale.

Il miaule, minaude, avance d’une pas puis recule de trois. Bref, une demie-heure s’est écoulée avant que Monsieur ne daigne montrer le bout de son nez et se mette à manger avec très grand appétit. Avant qu’il ne vide la gamelle, je reprends celle-ci et la pose sur le toit de la voiture qui était là (un cabriolet avec toit en toile, j’ai un peu honte de l’avouer) afin de le faire descendre à ma hauteur.

Après avoir hésité et miaulé en me fixant, Monsieur se décide à descendre et à se laisser câliner pendant qu’il finit son repas. Ni une, ni deux, je l’attrape et l’enfourne, avec sa gamelle dans ma seconde voiture, une vieille Fiat 500 de 1972 qui reste ouverte en permanence.

La trombine du loulou me rappelant vaguement celle qui figurait sur la photo d’une pancarte affichée la semaine précédente sur notre local poubelle, je file arracher l’annonce et après avoir étudié brièvement la question en la retournant (si j’étais à la place de la personne à la recherche de son minou…) décide de tenter le coup.

1:30 du matin donc, je prends le téléphone et appelle. Après pas mal de sonneries dans le vide, une voix féminine embrouillée me répond. Je me confonds en excuses et annonce que, peut-être, dans ma voiture, se trouve leur « Bisou » tant recherché. Je lui demande s’il avait un collier : « Oui, un gris ! » Avec une clochette ? « Oui, oui, oui, c’est Bisou ; c’est notre Bisou que vous avez attrapé ! J’arrive dans deux minutes, je saute dans un pantalon, je suis de la résidence voisine… ».

Nous sommes donc dehors à nous rejoindre, dans le noir le plus total, brouillard et froid d’automne pour seule compagnie. C’était un peu glauque je dois dire, avant que nous atteignions enfin le parking.

Puis, après avoir expliqué la situation, laissé finir de manger Bisou sur la banquette arrière de ma Fiat 500, commenté l’état de saleté avancé de Bisou qui, de blanc et noir était passé à gris et noir (j’étais en chemise blanche, je ne vous explique même pas l’état), la dame est reparti avec son Bisou (en fait, celui de son fils) et m’a fait d’énormes b-i-s-o-u-s en me remerciant et en m’invitant à passer quand je le voulais chez eux pour rendre visite à mon petit protégé.

Belle histoire sur laquelle je me suis endormie ce matin, toute contente d’avoir passé ce fameux coup de fil… :o)

2 Réponses so far »

  1. 1

    Peggy M said,

    C’est une merveilleuse histoire, digne d’un conte de Noël et non d’halloween, mais les chats c’est ça aussi, la surprise et l’amour. MErci !!

  2. 2

    siams said,

    Bonjour Peggy,

    C’est un peu facile, mais je suis totalement sous le charme de ces petites histoires quotidiennes qui mettent un peu d’amour et de surprise dans nos vies, comme tu le dis :)) Merci pour ton commentaire,

    SiAmS


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :